Logement adapté aux besoins des personnes à mobilité réduite

Si vous soignez des personnes à domicile, il est recommandé d’organiser leur environnement de manière à leur permettre de se mouvoir sans obstacle. Qu’il s’agisse d’une personne souffrant d'incontinence ou d’une personne à mobilité réduite, quelques mesures facilitent les soins.

ADAPTATIONS DE LA CHAMBRE A COUCHER

ADAPTATIONS DE LA CHAMBRE A COUCHER

Pour les personnes dépourvues de mobilité, le lit devrait être positionné de manière à être accessible de toutes parts. Pour un meilleur confort du patient et du soignant, un lit surélevé est recommandé. Cela facilite l’accès à la personne et au lit.
Il est également recommandé de positionner tous les meubles dans la pièce de manière à éviter que la personne malade ne se blesse en se levant ou en marchant. Il en va de même pour toutes les autres pièces de l’appartement ou de la maison, et notamment pour ce qui concerne l’accès aux toilettes et à la salle de bains.

MODIFICATIONS DE L’IMMEUBLE

MODIFICATIONS DE L’IMMEUBLE

Les modifications dans l'immeuble s’imposent en règle générale lorsque la mobilité de la personne concernée est réduite. Si le patient a besoin de dispositifs d’aide pour se déplacer ou d’un fauteuil roulant, quelques modifications mineures sont indispensables. Les modifications les plus fréquentes consistent à :

  1. Supprimer tout obstacle à la circulation tels que les portes, les seuils de porte, les tapis et les objets posés sur le sol de manière à réduire le risque de trébucher ou de glisser.
  2. Modifier les escaliers en installant un ascenseur.
  3. Libérer les couloirs et les accès pour permettre le passage du fauteuil roulant.
  4. Rendre accessible la cuisine et la salle à manger pour faciliter la prise des repas.

MESURES PARTICULIERES CONCERNANT LA SALLE DE BAINS ET LES TOILETTES

MESURES PARTICULIERES CONCERNANT LA SALLE DE BAINS ET LES TOILETTES

En outre, certaines modifications de la salle de bains et des toilettes peuvent s’avérer nécessaires lorsque vous prenez en charge les soins d’une personne incontinente. L’accès et l’utilisation de ces équipements par la personne concernée peuvent être facilités par quelques mesures comme par exemple :

  1. Une hauteur adaptée de la cuvette des toilettes de manière à permettre à la personne concernée de l’utiliser sans aide d’autrui. Il est conseillé de remplacer la cuvette classique par une cuvette spéciale, surélevée. A titre d’alternative, on peut modifier la hauteur des toilettes par une rehausse.
  2. La mise en place des poignées facilitant le passage de la position débout vers la position assise et inversement.
  3. Les différents objets tels que le papier toilette, les articles de soins et les serviettes devraient être accessibles sans effort physique et être disposés à portée de main.
  4. Il faut également prévoir suffisamment de place pour un déambulateur, un fauteuil roulant ou tout autre dispositif d’aide à la marche.
  5. La mise en place de tapis ou de carrelage antidérapants.

Une douche librement accessible et un siège de douche sont également de nature à faciliter l’accès. S’agissant des baignoires, un accès bas est recommandé. Par ailleurs, il est possible d'installer un dispositif soulève-personne pour baignoire ou un système de transport spécifique. Pour que le patient puisse à tout moment appeler de l’aide, un système d’alarme adéquat devrait également être installé.