Un produit de

Principaux remèdes au syndrome de la vessie hyperactive

La vessie hyperactive est causée par un dysfonctionnement du muscle entourant la vessie: le détrusor. Les causes ne sont actuellement pas totalement comprises, mais une combinaison de stratégies et de traitements permet de soulager les symptômes.

La vessie hyperactive est un syndrome qui affecte le bon fonctionnement de la vessie et se traduit par une envie soudaine d’uriner qui peut s’avérer difficile à réprimer et s’accompagner d’une perte involontaire d’urine.

Cette affection est due à l’hyperactivité du muscle qui enveloppe la vessie (détrusor).

Dans des conditions physiologiques normales, le détrusor contracte la vessie pour en expulser l’urine lors de la miction, mais en présence d’une vessie hyperactive, il se contracte indépendamment du fait que la vessie soit pleine ou en cours de remplissage, sans être lié au stimulus de la miction.

La contraction peut survenir de manière spontanée ou être stimulée par diverses actions, telles qu’une toux, un lavage des mains, un changement de posture ou le soulèvement de poids léger.  

Vessie hyperactive: causes et facteurs de risque

La survenue d’un syndrome de la vessie hyperactive peut être influencée par différents facteurs, tels que:

  • Obésité
  • Consommation excessive de caféine
  • Passage à la ménopause
  • Tabagisme
  • Accouchements multiples par voie basse
  • Interventions urogynécologiques
  • Tonicité insuffisante des muscles du plancher pelvien

Vessie hyperactive: symptômes

Les personnes concernées se plaignent généralement de mictions trop fréquentes, parfois plus de 8 fois par jour, qui se caractérisent par un besoin impérieux difficile à réprimer.

Le stimulus urinaire est si puissant qu’il porte préjudice à la continence, engendrant alors une incontinence par impériosité

Cette affection se caractérise par un autre symptôme récurrent, en l’espèce le besoin d’uriner plusieurs fois par nuit (nycturie). La pose du diagnostic de ce syndrome exige du temps et la participation systématique aux examens de contrôle exigés par votre spécialiste afin d’exclure la présence d’autres affections.

Parmi les autres symptômes similaires à ceux caractérisant la vessie hyperactive, on compte:

  • Infections des voies urinaires
  • Troubles neurologiques
  • Sclérose en plaques
  • Calculs de la vessie
  • Effets secondaires de certains médicaments

La guérison d’un syndrome de la vessie hyperactive est un processus long et complexe qui peut varier de manière individuelle.

Il est important de faire appel à un spécialiste en vue d’un traitement clinique, bien qu’un soutien émotionnel ne saurait être sous-estimé.

L’incontinence urinaire peut être source d’anxiété, de dépression et se traduire par une perte de l’estime de soi. C’est la raison pour laquelle il est recommandé de suivre avec soin le traitement prescrit et d’avoir recours à des produits de incontinence de qualité qui vous permettent de gérer ce problème en toute sécurité et discrétion.

En ce qui concerne les hommes, l’impact émotionnel semble être plus important et est souvent lié à des connaissances insuffisantes et à un usage incorrecte de protections pour incontinence pour homme.  

Vessie hyperactive: traitement

Suite à la consultation de votre médecin, il est possible de combiner des thérapies conventionnelles, ainsi que des remèdes et stratégies homéopathiques ou naturels permettant de soulager les symptômes.

Le changement de comportement est l’un des remèdes les plus utiles dans le traitement de la vessie hyperactive. Il implique une série d’actions qui doivent être intégrées à votre quotidien afin d’améliorer les symptômes et de retrouver une certaine liberté, et notamment:

  • Contrôle du poids corporel
  • Adoption d’un régime équilibré en renonçant aux plats relevés ou épicés et aux aliments hautement acides, tels que les tomates ou les agrumes
  • Arrêt de la consommation de cigarettes
  • Réduction ou élimination de la prise de caféine, de théine et d’alcool
  • Surveillance de l’équilibre hydrique quotidien

Exécution systématique d’exercices de renforcement du plancher pelvien (exercices de renforcement du plancher pelvien)

  • Tenue d’un journal de la consommation de boissons

Les remèdes naturels et homéopathiques les plus utilisés en cas de syndrome de la vessie hyperactive comprennent les produits suivants:

  • Gosha-jinki-gan: remède japonais à base de plantes qui réduit la fréquence de l’urination.
  • Ingestion de graines de courge: de récentes études confirment leur effet positif sur la tonicité du plancher pelvien.
  • Session d’acupuncture: des études démontrent que l’acupuncture réduit la fréquence de miction et améliore l’effet du médicament normalement utilisé pour ce problème.
  • La prise de suppléments à base de magnésium réduit les spasmes musculaires incontrôlés.
  • Usage de remèdes homéopathiques, tels que la Ruta Graveolens (rue domestique) et les plantes du type Petroselinum (persil) conviennent tout particulièrement au soulagement des symptômes de la vessie hyperactive, mais le dosage et les modes d’administration doivent être abordés avec un médecin homéopathe.

Restez à jour avec le MoliNews

Abonnez-vous dès aujourd'hui à notre MoliNews mensuelle, qui contient des conseils utiles pour une vie active et sans souci.

Inscrivez-vous maintenant
Inscription à la newsletter